Morlaix

Morlaix se situe au nord du département du Finistère, au confluent de deux rivières, le Jarlot et le Queffleut (autre orthographe : Queffleuth), qui forment le Dossen ou rivière de Morlaix. L’estuaire de la rivière de Morlaix, séparant le Léon (à l’ouest) et le Trégor (à l’est), s’étend sur 15 kilomètres entre l’écluse et l’embouchure à Carantec. En raison de cette situation géographique, Morlaix fut victime d’importantes inondations (particulièrement en 1880, 1883, 1925, 1974 et 2000).

Morlaix est le siège de la Chambre de commerce et d’industrie de Morlaix. Elle gère l’Aéroport de Morlaix Ploujean, le Port de Morlaix (principalement dédié à la plaisance), le Port de Roscoff, la Criée de Roscoff. La CCI mène également un projet de reconversion urbaine de la Manufacture des tabacs de Morlaix, site industriel classé monument historique, qui accueille désormais du logement, de l’enseignement (IUT de Morlaix), de l’économie (hôtel d’entreprises).

Dans la Baie de Morlaix, le château du Taureau, érigé au XVIe siècle pour défendre la baie, a été remanié par Vauban à partir de 1689, mais il meurt en 1707 avant son achèvement. Le vaisseau de pierre prend alors ses dimensions actuelles : 60 mètres de long, 12 mètres de large et 12 mètres de haut pour une surface bâtie de 1 450 m2. Outre 11 casemates pouvant recevoir chacune un canon, le fort abrite des logements, deux cachots, une cantine, une cuisine et une chapelle. Le dernier prisonnier fut Louis Auguste Blanqui, en 1871. Au XXe siècle, il est la résidence secondaire de la famille de Vilmorin, puis abrite, de 1960 à 1980, une école de voile ayant compté jusqu’à 250 stagiaires, dont 150 logés au château.